Description du projet

Le Neurofeedback chez PalmAurea

Oui, il est possible sous certaines conditions simples de se changer soi-même afin de parvenir à un meilleur bien-être.
C’est ce qu’est en train de nous révéler la science toute nouvelle du comportement mental et du bien-être. Il suffit pour cela de très peu de conditions et d’un peu plus d’aides. Neurofeedback de PalmAurea se propose de vous accompagner sur ce chemin.
Sans aucune intrusion, mais avec du personnel hautement qualifié de niveau universitaire doctoral et seulement en portant un certain nombre d’éléments cachés à votre conscience et qui seront recueillis grâce à des capteurs, neurofeedback de PalmAurea s’appuyant sur la théorie de l’information, vous fera de façon ludique, pénétrer dans votre monde caché du mental.

Pour votre préparation au voyage, suivez-nous à travers les quelques chapitres suivants :

Notre cerveau, véritable chef d’orchestre de notre vie intérieure et de notre communication avec les autres et le monde, a ses propres rythmes et besoins. Nous le sollicitons chaque jour énormément pour notre vie quotidienne bien remplie et de plus en plus exposée au stress. Cela autant dans notre vie physique, qu’émotionnelle et sociale.
Pour cela, les milliards de connexions nerveuses et neurones de notre cerveau apprécieront grandement le ‘’neurofeedback de PalmAurea’’ : il s’agit d’un système non invasif d’auto-entraînement complet qui favorise un meilleur équilibre du fonctionnement du cerveau, ce qui aidera la mise en place de nouveaux comportements. Il permettra ainsi de mieux s’adapter à tous les challenges de la vie, d’apaiser des tensions et de trouver un nouvel équilibre dans un monde toujours en mouvement.
Le ‘’neurofeedback de PalmAurea’’ sera donc l’outil idéal pour soutenir les fonctions cognitives en lien avec des objectifs à court et long termes.

La description du système est simple :

De petits capteurs sont placés sur la tête de la personne et sont connectés à un système informatique spécialisé.
Le système mesure les ondes cérébrales et encourage le cerveau de la personne à produire de meilleures ondes en un meilleur temps suscitant ainsi une optimisation des connections.
Avec l’auto-entrainement et la pratique, sans aucune intrusion, le cerveau apprend ou réapprend le chemin de la meilleure forme mentale, et la personne réalise réellement le chemin qu’elle est en train d’accomplir.

Ainsi, le ‘’neurofeedback de PalmAurea’’ est efficace pour :

L’entrainement et le renforcement de la mémoire, de l’attention, de la créativité, de la prise de décision

Le soutien des bonnes fonctions cérébrales durant le vieillissement

L’amélioration de l’humeur, le soutien au système nerveux pour alléger certains aspects de la dépression, de l’anxiété, des TOC, des troubles déficitaires de l’attention/ l’hyperactivité…

Issu des tout derniers progrès des neurosciences, le ‘’neurofeedback de PalmAurea’’ est unique en son genre et sera très apprécié pour sa simplicité et son côté ludique.
‘’Neurofeedback ‘’ a d’abord été mis au point pour l’usage chez des gens présentant des troubles d’origines nerveuses (dépression, anxiété, …) en complément des thérapies mentales. Il est aujourd’hui largement utilisé dans le domaine du bien-être et a également montré son efficacité dans l’accompagnement de dirigeants d’entreprise, d’athlètes et d’artistes notamment.
Basé uniquement sur des mesures effectuées par des capteurs positionnés sur les différentes parties de la tête correspondant aux principales aires cérébrales, des exercices spécifiques et appropriés seront déterminés en fonction des objectifs de la personne (mémoire, concentration, créativité par rapport à un projet particulier ou en général…) et du niveau d’activité des régions cérébrales mesurées à équilibrer.

Pour un changement significatif et durable vers un objectif donné, il faudra compter entre 15 et 60 séances d’une durée chacune de 20 à 25 minutes d’activité. Tout cela pour réduire des obstacles pesant sur la personne et l’entravant d’arriver à son meilleur potentiel de bien-être. Neurofeedback est aussi recommandé pour améliorer :
* L’attention, la relaxation, le sommeil, la mémoire
* un certain nombre de troubles et le ralentissement cognitif lié à l’âge
* la créativité, la prise de décision …

Pour ceux qui veulent aller plus loin dans la compréhension des mécanismes

Rappelons que le cerveau met en œuvre un programme qui garantit à l’organisme d’avoir suffisamment de nourriture, d’oxygène, de chaleur et de protection.
Il a d’autres objectifs qui impliquent l’optimisation thermodynamique et physique, la minimisation de l’énergie dépensée, la recherche de nouveauté et de plaisir par exemples.
Pour cela, le cerveau s’appuie sur 3 structures qui se sont mises en place au cours de l’évolution :
* le cerveau primitif (qui régule toutes les fonctions vitales),
* le cerveau émotionnel (qui gère les apprentissages, les émotions liées aux expériences, la mémoire de celles-ci …)
* et le cerveau cortical ou néocortex, le plus récent (qui prend les décisions, calcul mental, lecture …)

C’est du cerveau cortical dont nous sommes particulièrement intéressés car composé de plusieurs dizaines d’aires cérébrales, qui vont chacune être spécialisée dans plusieurs fonctions élevées. Ces aires vont communiquer entre elles pour aboutir à une prise de conscience, un choix et une action.
Les régions cérébrales sont au nombre de 4 : préfrontale, temporale, pariétale et occipitale, chacune étant composée de plusieurs aires (il y en a 95 recensées aujourd’hui).
Par exemple, la région préfrontale est dédiée à la prise de décision, tandis que la région pariétale elle est plutôt dédiée au calcul, à la représentation dans l’espace…
Nous savons aujourd’hui pour simplifier, que si le cerveau est composé d’une partie émotionnelle, représentée par le système limbique et d’un cortex qui représente lui la partie rationnelle du cerveau, l’équilibre entre les deux n’est pas simple.
En effet, les « deux cerveaux » communiquent et décident ensemble de la position à adopter face à une situation, mais le cerveau émotionnel réagit plus vite car nous le sollicitons depuis bien plus longtemps que le cerveau rationnel.
Ainsi, il est difficile de trouver de véritables changements émotionnels chez un individu et il peut y avoir une explication neuronale à ce fait.
Parfois, lorsque le rationnel est trop présent, un travail au niveau neuronal permet de retrouver un équilibre avec un traitement cérébral émotionnel de l’information plus important… permettant des jugements et des actions plus cohérentes avec la réalité.
En effet, selon Gregory Bateson, « Les problèmes majeurs du monde sont le résultat de la différence entre la nature et la façon dont les gens pensent. » Ce que nous pensons généralement n’est pas « réel » et peut avoir peu de lien avec la réalité. D’où l’importance de restaurer des connexions neuronales pour aider à la meilleure communication entre les aires cérébrales.
Comme toute problématique a souvent plusieurs aspects, le cerveau en représente un parfois. Nous pourrons donc travailler sur des problématiques simples comme améliorer son état de calme ou de concentration, booster sa créativité en renforçant les connexions synaptiques dans la région etc.
La dynamique aura pour effet au fur et à mesure des séances d’améliorer nettement les connexions nerveuses et participer à retrouver un état de bien-être.
C’est parce que l’appareil de neurofeedback que nous utilisons est capable de mesurer en temps réel l’activité des régions du cerveau que nous serons capables d’optimiser un protocole d’aide spécifiquement adapté à la demande de la personne. L’objectif étant de renforcer aussi rapidement et durablement que possible ces aires en question.
Bien sûr, chaque protocole peut être adapté et sera modulé en fonction des attentes de la personne et de son évolution. Il est quand même conseillé de rester sur un objectif tant que celui-ci n’est pas atteint. Et parfois les effets durables ne se font voir qu’après plusieurs séances.
A ce stade il nous faut préciser que le neurofeedback fait appel au concept « souple » de l’information. De ce fait, si les mécanismes cérébraux ne peuvent pas être modifiés, la gestion de l’information, qui est le mécanisme de changement qui nous intéresse, peut l’être. Il n’y a donc pas d’effet physique direct, pas d’intrusion et c’est la personne elle-même qui prend la décision de faire ces changements.
Ainsi, le ‘’neurofeedback de PalmAurea’’ peut permettre un changement durable via les principes de la gestion d’information.
En effet, la recherche a montré que pour changer, 3 facteurs préalables sont nécessaires :
* la capacité à discerner,
* l’énergie à faire le changement
* et la volonté de choisir.

Ces trois facteurs sont suffisants pour entrainer n’importe quel changement au niveau de l’individu ou d’un système, et d’utiliser ce changement pour aller dans une direction particulière. Mais si l’un manque, aucun changement n’est possible.
Le mode opératoire du neurofeedback est de faire voir ce qui était invisible en faisant sentir ce qui n’était pas perçu auparavant. En apportant cette information au client, le neurofeedback apporte l’élément clé au discernement : celui de son état cérébral.
Chaque décision produira un changement de direction et aussi la présence de l’information, permettant le changement.

Ajoutons à cela que le cerveau détermine un choix à faire en fonction également de ses expériences passées et de la charge émotionnelle associée. Parfois nous restons bloqués dans un fonctionnement car notre mémoire émotionnelle nous empêche de passer à l’action, à un autre type d’action. Cela est principalement dû à la forte connexion entre cerveau émotionnel et cerveau rationnel, où le cerveau émotionnel a une prépondérance sur le choix ; Le cerveau rationnel régulant la tendance du cerveau émotionnel que lorsque la charge émotionnelle n’est pas trop forte.
La science de la santé mentale converge vers un modèle du fonctionnement du cerveau basé sur les réponses émotionnelles et la prise de décision.
De nombreux troubles, provenant de la dépression et de l’anxiété, de la dépendance et des pensées et comportements compulsifs, découlent de la recherche par le cerveau de résultats localement optimisés, sans tenir compte des objectifs globaux de l’hôte.
C’est la prise en compte de tout cela qui fait dire que l’un des rôles les plus importants d’un professionnel de l’aide à autrui type coach bien-être ou autre, est d’aider le client à atteindre les objectifs de son cerveau en fonction de ses propres objectifs.

Rappelons les 3 principales idées dans l’utilisation du ‘’neurofeedback de PalmAurea’’:

* La capacité à discerner,
* l’énergie pour réaliser un changement
* et l’intention de choisir.

Mais l’intention de changer nécessite une énergie pour faire ce changement, heureusement la nature comme toujours a bien fait les choses et les toutes récentes études démontrent qu’il ne s’agit que d’une petite quantité d’énergie nécessaire.
Aucun facteur n’étant pleinement efficace seul, il faut donc en plus de cette petite énergie un certain nombre de précurseurs qui sont :
* La croyance au changement,
* la volonté de changer
* et l’intention d’utiliser l’information fournie.

Alors il n’y aura vraiment besoin que d’une toute petite énergie pour changer. Cette capacité conduit à la possibilité d’apprendre, ou au ‘conditionnement opérant’, qui est le principe directeur qui mène à une compréhension intelligente et à l’adaptation à l’environnement.
Allant plus loin, en comprenant les fondements des rôles et des priorités du cerveau, nous pouvons mieux comprendre pourquoi un individu penserait, ressentirait et agirait d’une certaine manière et comment il va changer.

En résumé, avec peu d’énergie, on va donc pouvoir influer sur les aires cérébrales, rétablissant le bon fonctionnement droite-gauche des hémisphères cérébraux.

Les objectifs du cerveau sont mieux compris en termes :

* de mécanismes de reconnaissance des schémas,
* de détection des dangers,
* d’examen des options,
* de détermination de la sécurité des différentes options,
* et enfin de contrôle des fonctions motrices permettant à l’organisme de fonctionner dans son environnement.

Ajoutons à cela que le cerveau détermine un choix à faire en fonction également de ses expériences passées et de la charge émotionnelle associée. Parfois nous restons bloqués dans un fonctionnement car notre mémoire émotionnelle nous empêche de passer à l’action, à un autre type d’action. Cela est principalement dû à la forte connexion entre cerveau émotionnel et cerveau rationnel, où le cerveau émotionnel a une prépondérance sur le choix ;
le cerveau rationnel ne régulant la tendance du cerveau émotionnel que lorsque la charge émotionnelle n’est pas trop forte.
La science de la santé mentale converge vers un modèle du fonctionnement du cerveau basé sur les réponses émotionnelles et la prise de décision.
De nombreux troubles, provenant de la dépression et de l’anxiété, de la dépendance et des pensées et comportements compulsifs, découlent de la recherche par le cerveau de résultats localement optimisés, sans tenir compte des objectifs globaux de l’hôte.
C’est la prise en compte de tout cela qui fait dire que l’un des rôles les plus importants d’un professionnel de l’aide à autrui type coach bien-être ou autre, est d’aider le client à atteindre les objectifs de son cerveau en fonction de ses propres objectifs.

Contre-indications

Conformément aux recommandations générales des spécialistes dans le domaine, le neurofeedback de PalmAurea est contre-indiqué seulement dans les cas de :
– Psychose, paranoïa,
– ainsi que pour les personnes qui ont une sensibilité sensorielle extrême et qui ne tolèrent pas les capteurs.

Ajoutons les conseils suivants :

Il faut préalablement s’assurer que les personnes ont enlevé leurs appareils auditifs, ainsi que tout objets électriques près des capteurs qui pourraient interférer avec l’enregistrement électrique.
D’autre part un accompagnement par un coach de vie ou psychologue cognitif peut être jugé utile pour certains pratiquants du neurofeedback.

Epilogue :

Pratiquez l’auto entrainement par le neurofeedback chez PalmAurea et vous avancerez davantage dans la compréhension et la conscience de certains de vos mécanismes profonds de votre vie mentale et émotionnelle.

Uniquement sur rendez-vous

Veuillez vous référer au tableau ci-après sur les espacements à respecter entre les différentes prestations.

Prestation

Temps d’espacement entre les deux pratiques

Prestation

Neurfeedback

3h

Focus

Neurofeedback

1 jour

Biofeedback

Neurofeedback

1 jour

Triunique